DEKRA Industrial participe au Maroc à grande vitesse

Maroc LGV

Considérés comme l’un des plus importants chantiers de Génie Civil au Maroc, les travaux de la ligne de train à grande vitesse reliant Casablanca à Tanger ont été lancés le 29 septembre dernier. Un projet pharaonique de 31 mois avec des partenaires de confiance dont DEKRA Industrial.

Le jeudi 29 septembre 2011, en présence du président de la République française Nicolas Sarkozy et du roi du Maroc SM Mohamed VI, le coup d’envoi est donné aux travaux des 200 km de voie de la ligne à grande vitesse (LGV). Notre représentant au Maroc, Imad El Khamlichi a participé à cette manifestation. Reliant Tanger à Kenitra, le premier tronçon est conçu pour garantir une vitesse potentielle de 350 km/heure.

Sur son tracé, la ligne à grande vitesse doit franchir des reliefs et paysages de différentes natures provenant soit du site (oueds, brèches de montagnes, zones compressibles…) soit du rétablissement des voies de communications existantes (rails, routes nationales ou autoroutes…).

Plus de 160 ouvrages d’art

Pour contourner ces «obstacles», l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), maître d’ouvrage du projet LGV, prévoit la construction d’ouvrages de franchissement. Au total plus de 160 ouvrages d’art dont le contrôle technique construction est confié à DEKRA Industrial.

«Parmi les interventions sur les ouvrages d’art, nous avons notamment la charge d’effectuer les contrôles sur les sept viaducs que comprend le parcours entre Tanger et Kenitra, d’une longueur de 250 à 3200 m» ajoute Lahoussine Sakhaoui, chargé d’affaires au Maroc pour la direction export construction de DEKRA Inspection.

Au terme des 31 mois de travaux, la ligne transportera plus de six millions de passagers par an avec une moyenne de six allers et retours par jour.